Et la neige n’était plus

Vendredi 14 janvier 2022, 16h00 – Salle 300

Années 60 | Court métrage | Fiction | Programmation Janvier | Section Afrique
Ababacar Samb Makharam | Sénégal

d’Ababacar Samb Makharam

Sénégal fict. vostf 1965 n&b 22min (vidéo)

Un jeune boursier sénégalais revient de France. Qu’a-t-il appris ? qu’a-t-il oublié ? quelle voie va-t-il choisir au contact des nouvelles réalités africaines ?
Les problèmes qui se posent à la jeunesse africaine exposés avec franchise, courage et humour.

Prix du Meilleur court métrage, Festival mondial des arts nègres de Dakar 1966

Ababacar Samb Makharam

Né le 21 octobre 1934 à Dakar (Sénégal), Ababacar Samb Makharam entre au Conservatoire d’art dramatique de Paris en 1955 et fonde la troupe de théâtre, Les Griots avec Timité Bassori, Sarah Maldoror et Toto Bissainthe.

En 1958, il s’inscrit pour étudier le cinéma au Centro sperimentale di cinematografia, grande école de cinéma de Rome.

De retour au sénégal en 1964, il travaille à la Radio sénégalaise, et aux Actualités sénégalaises comme réalisateur.

En 1966 son court métrage Et la neige n’était plus gagne le 1er Prix du court métrage au Premier Festival Mondial des arts nègres.

Samb fut aussi acteur, on se souvient de lui dans Tamango de John Berry, Les tripes au soleil de Claude Bernard Aubert et Baks de Momar Thiam.

Il a également été à ses débuts en 1968, assistant réalisateur de Ousmane Sembene pour le Mandat.

Parallèlement à sa carrière de réalisateur, Samb s’investit dans la promotion et la défense des cinémas africains et sera à partir de 1970 le 1er Secrétaire général de Fédération Panafricaine des Cinéastes (FEPACI), puissante association panafricaine qui durant son mandat fait introduire la problématique du cinéma africain dans les textes de l’OUA.

Il crée sa société de production Baobab Film (Dakar). Ababacar SAMB Makharam meurt le 7 octobre 1987.

Filmographie :

1960 : L’Ubriaco
1966 : Et la neige n’était plus
1968 : La Terre et le paysan
1971 : Kodou
1982 : Jom (ou L’Histoire d’un peuple)

Ce film s’inscrit dans une séance de courts métrages comprenant :
Integration Report 1
Flavio
Hunting Party (Jagdpartie)