Matière grise (Grey Matter)

Samedi 19 février 2022, 14h30 – Salle 300

Années 2010 | Fiction | Long métrage | Programmation Février | Section Afrique
Kivu Ruhorahoza | Rwanda

de Kivu Ruhorahoza

avec Ramadhan Bizimana,
Tamim Hakizimana
Rwanda fict. vostf 2011 coul.
1h40 (vidéo num.)

Situé dans la ville moderne de Kigali, la capitale du Rwanda, ce film décrit le processus et la vision d’un cinéaste astucieux et déterminé, Balthazar, qui cherche des fonds pour son premier long métrage, Le cycle du cafard. Mais les thèmes de son drame hanté et tranchant, sur les conséquences d’un génocide sur un frère et une sœur, ne trouvent aucun soutien auprès des agences.

La réalisation puissante, belle et passionnément consciente du réalisateur rwandais Kivu Ruhorahoza fait de Grey Matter bien plus qu’un « film à message », tout en offrant un aperçu vivifiant de la nature de la violence politique.

Mention spéciale et Prix de la meilleure interprétation masculine, Tribeca 2011

Kivu Ruhorahoza

Kivu Ruhorahoza est un scénariste, réalisateur et producteur rwandais. Le travail de Kivu a été officiellement projeté dans les plus grands festivals internationaux, notamment Sundance, TriBeCa, IDFA, Rotterdam, Varsovie, Sydney, Rio, ainsi que dans des musées et lieux renommés tels que la Tate Modern (dans le cadre du projet Little Sun d’Olafur Eliasson), le MoMA, le BFI Southbank et bien d’autres. Parmi les films de Ruhorahoza figurent le docufiction Europa (compétition officielle IDFA Feature 2019), les drames Things of the Aimless Wanderer (compétition officielle Sundance 2015) et Grey Matter (compétition officielle TriBeCa 2011).

©Gael Ruboneka

Ruhorahoza a été producteur associé du film Munyurangabo de Lee Isaac Chung (Cannes, Un certain regard 2007) et coproducteur de plusieurs courts métrages primés réalisés par ses collègues est-africains Samuel Ishimwe, Philibert Mbabazi (tous deux du Rwanda) et Amil Shivji (Tanzanie). Il est également auteur publié aux Editions Magellan à Paris.

Revue de presse

‘Grey Matter,’ a Rwandan Film – Review – The New York Times

Matière Grise de Kivu Ruhorahoza : un nouveau discours filmique pour le Rwanda?