Les Eaux noires

Jeudi 13 janvier 2022, 21h00 – Salle 500

Années 50 | Fiction | Long métrage | Programmation Janvier | Section Afrique
Egypte | Youssef Chahine

de Youssef Chahine

avec Faten Hamama, Omar Sharif
Égypte fict. vostf 1956 n&b 2h
(cin. num.)

© MISR International

Après trois ans d’absence, un jeune marin rentre chez lui, à Alexandrie. Avec ses économies, il peut enfin épouser sa cousine. Mais il est confronté à de nouvelles réalités qui risquent de tout compromettre.

 Version restaurée par MISR International (Le Caire)

Youssef Chahine

Né en 1926 à Alexandrie en Égypte dans une famille catholique d’origine libanaise par son père, Youssef Chahine suit une scolarité dans un établissement de langue anglaise. Il quitte l’Égypte à 21 ans pour suivre des études de cinéma dans les environs de Los Angeles.

Après trois ans d’absence, il commence à tourner des films en Égypte et se fait connaître avec Gare centrale en 1958, film dans lequel il est également acteur.

Réalisateur engagé, il ne cesse à travers ses films de dénoncer les travers de son pays natal, comme dans La Terre ou Le Moineau. En 1978, il se lance dans une vaste fresque autobiographique avec Alexandrie pourquoi ? En 1986, il fait tourner Dalida dans Le Sixième jour. Suivront des films plus historiques avec L’Émigré et Le Destin en 1997, date à laquelle Youssef Chahine reçoit le Prix du cinquantième anniversaire du Festival de Cannes.

Oscillant toujours entre films autobiographiques et réflexion sur son temps, le cinéaste réalise un court métrage, September 11 : Egypt dans le cadre d’un film collectif sur les attentats à New-York et retourne sur son passé dans le film Alexandrie, New York en 2003. Youssef Chahine disparaît le 27 juillet 2008 au Caire, victime d’une hémorragie cérébrale.

Revue de presse