It still rotates

Samedi 22 janvier 2022, 16h30 – Salle 300

Années 70 | Court métrage | Documentaire | Programmation Janvier | Section Afrique
Soudan | Suliman Elnour

de Suliman Elnour

URSS doc. vostf 1978 coul. 19min (vidéo num.)

© Suliman Elnour

 À la fin des années 1970 et au début des années 1980, un groupe de cinéastes qui travaillaient alors au département cinéma du ministère de la Culture a publié le magazine CINEMA. Ce groupe a fondé le Sudanese Film Group (SFG) en avril 1989 afin de pouvoir fonctionner de manière plus indépendante de l’État. Son objectif était de s’impliquer dans tous les aspects de la production, de la projection et de l’enseignement cinématographiques, et de maintenir la passion soudanaise pour le cinéma. Le 30 juin 1989, cependant, le coup d’État, qui entraîne une méfiance à l’égard de toutes les formes d’art, met fin à toute entreprise culturelle. Toutes les organisations de la société civile ont été interdites. En 2005, la main ferme de l’État s’est finalement quelque peu relâchée et le SFG a pu à nouveau s’enregistrer. L’Arsenal – Institute for Film and Video Art avait sept œuvres de ces cinéastes soudanais restaurées numériquement en 2018. Le film de fin d’études de Suliman Elnour WA LAKIN ALARDH TADUR décrit la vie quotidienne dans une école au Yémen à cette époque.

Suliman Elnour

 Suliman Elnour, né en 1947, est un cinéaste et auteur soudanais. Il a obtenu un diplôme en folklore, études africaines et asiatiques à l’Université de Khartoum et un diplôme en cinéma à l’Institut de cinématographie Gerasimov (VGIK) à Moscou. Il est membre fondateur du Sudanese Film Group et membre du comité de rédaction du magazine Cinema

Filmographie :

1978 : Wa lakin alardh tadur / Ça tourne toujours.

1996 : Le Dernier Havre (21 min.).

1997 : Afrique, Jungle, Tambours et Révolution.

2001 : Le Village Oublié de Magano (14 min.)

Ce film sera suivi de la projection de Mueda, memoria e massacre